Vols et détournements

Protégez vos biens grâce à la garantie contre les vols et
les détournements.

La malhonnêteté des employés est coûteuse et omniprésente, les petites entreprises étant particulièrement vulnérables à la fraude et aux abus en milieu de travail.

Bien que le recours à des contrôles internes rigoureux et exécutoires devrait être une priorité pour toute entité, ceux-ci ne suffisent pas à eux seuls à offrir une protection. La garantie contre les vols et les détournements constitue un filet de sécurité important contre les actions d’un employé voleur.

Les polices contre les vols et les détournements ne sont pas toutes identiques et la comparaison de polices peut être trompeuse. Constatez pourquoi la garantie que nous offrons est l’un des produits d’assurance contre les vols et les détournements les plus importants du marché canadien.

Principales caractéristiques d’une police assurant la tranquillité d’esprit :

  • Garantie sur la base de la découverte d’une perte (procure une couverture ininterrompue remontant dans le passé de l’organisation, peu importe la structure des polices antérieures).
  • Couverture automatique des filiales.
  • Couverture automatique des régimes d’avantages sociaux.
  • Définition d’« employé » comprend un éventail de personnes physiques qui assurent le maintien des activités courantes de l’organisation.
  • Définition de « fiduciaire » comprend les personnes de niveau non professionnel nécessaires pour s’occuper des actifs de régimes d’avantages sociaux.
  • Couverture mondiale.

Plusieurs garanties offrent une protection en cas de fraude à l’égard des risques de vols et de détournements additionnels suivants :

  • Vol par un employé de biens appartenant à des clients.
  • Perte d’argent, de valeurs et d’autres biens situés sur les lieux ou dans des locaux bancaires.
  • Perte d’argent, de valeurs et d’autres biens en cours de transport.
  • Perte résultant de l’acceptation de mandats impayés et de la contrefaçon d’argent (y compris des pièces de monnaie et des chèques de voyage)
  • Perte résultant d’une contrefaçon ou d’une falsification d’instruments couverts.
  • Perte résultant d’un délit informatique (y compris la fraude informatique et les frais de restauration de programme informatique et de données électroniques).
  • Perte résultant d’une fraude relative à un transfert de fonds
  • Frais de réclamation.

Résiliation de la police à l’égard d’un employé

  • Seuil de 25 000 $ lié à une fraude connue.

Limites de garantie particulières pour les risques liés au vol par des employés

  • Ces limites de garantie ne sont pas partagées en cas de pertes liées à des manœuvres concertées d’employés.
  • Vol ou contrefaçon par des employés en vue de protéger les actifs de l’organisation.
  • Vol ou contrefaçon par des employés en vue de protéger les actifs des régimes d’avantages sociaux de l’organisation.
  • Vol ou contrefaçon par des employés en vue de protéger les actifs des clients de l’organisation.

Exemples de réclamations pour vols et détournements

1 100 000 $ - Un dirigeant et les directeurs responsables des livraisons d’un fabricant de coutellerie ont comploté afin de charger des camions de marchandises en vue de les vendre ultérieurement dans des marchés aux puces et des petits commerces de détail et d’empocher les recettes. Le contrôleur a éventuellement signalé leurs manœuvres à la société.

47 000 $ - Un contremaître de projet s’est fait remettre une carte de crédit de la société afin de régler des achats divers au bureau satellite. Il a effectué divers achats qui se sont avérés être des biens pour son domicile.

345 000 $ - Un directeur régional des ventes a pris des stocks supplémentaires de logiciels pour répondre à des prétendues demandes saisonnières accrues. En réalité, une partie des stocks a été vendue discrètement à des utilisateurs à l’insu du siège social de la société. Ce même directeur des ventes avait été nommé « Employé de l’année » à plusieurs reprises au cours de sa carrière de 17 ans.

244 000 $ - Un employé a modifié des bordereaux de dépôt de la société après leur approbation par le propriétaire de la société. L’employé préparait deux bordereaux de dépôt : un pour le dépôt de fonds dans le compte de la société et l’autre pour le dépôt de fonds dans son propre compte bancaire. Le détournement s’est poursuivi sans interruption pendant trois ans, car l’employé s’occupait à la fois de la tenue des livres et des dépôts pour le compte de la société. En raison de ces pertes importantes, l’employeur a été obligé de licencier plusieurs employés appréciés.

1 900 000 $ - Une préposée du service de la paie d’un établissement éloigné d’un fabricant de pièces d’automobiles avait accès aux chèques de paie et pour congés annuels. Pendant huit ans, la préposée a émis des chèques pour congés annuels en double lorsque des employés demandaient légitimement des congés annuels. Elle convertissait ensuite les recettes provenant des chèques en double pour son usage personnel.

260 000 $ - Une secrétaire de direction d’un cabinet de génie-conseil a soumis en double des demandes relatives à des comptes de frais liés aux relevés de cartes de crédit de membres de la haute direction. Les paiements étaient versés directement aux employés. La secrétaire soumettait les doubles des comptes de frais en son propre nom et pour son compte. Elle a converti les paiements en double pour son usage personnel pendant quatre ans.

1 600 000 $ - En moins d’un an, un superviseur des ventes a causé une perte de 1,6 million de dollars à son employeur, un fabricant de pièces électroniques. L’employé convertissait pour son usage personnel des paiements provenant d’acheteurs de biens réellement fabriqués et livrés. Une tentative a été faite pour cacher la perte en substituant des chèques frauduleux tirés sur des entités tierces. Le fabricant était sous-assuré et son assureur n’a versé que 500 000 $, laissant la société avec une perte de 1,1 million de dollars.

167 000 $ - Quatre employés ont commis une fraude envers leur employeur au moyen d’un système de facturation bidon. Les employés, dont un superviseur, avaient créé des fournisseurs fictifs et soumis des factures visant des travaux effectués par d’autres fournisseurs véritables. Les employés ont ensuite converti les paiements pour leur usage personnel.

167 500 $ - Un fiduciaire de régime et propriétaire d’une société utilisait les fonds d’un régime d’avantages sociaux pour régler les dépenses de l’entreprise de l’assuré désigné, ainsi que les dépenses d’autres entreprises appartenant au fiduciaire/propriétaire.

Pour plus d’infos sur nos solutions d’assurance, communiquez avec votre courtier d’assurance ou trouvez un courtier de Travelers Canada dans votre région.

Wrap+®

L’obtention d’une couverture personnalisée avant-gardiste visant la Responsabilité liée à la gestion des entreprises est-elle si simple?

Plus d'infos >